[Challenges PremiuMares] Le classement des Challenges PremiuMares à l’issu de GRANDPRIX CLASSIC Spring Break est sorti

La première étape des Challenges PremiuMares des Jeunes Chevaux a pris place lors de GRANDPRIX CLASSIC Spring Break. Ces challenges visent à récompenser les jeunes chevaux de 6 ans et de 7 ans ayant réalisé les meilleures performances à l’issu de GRANDPRIX CLASSIC Spring Break, Summer Tour et LONGINES DEAUVILLE CLASSIC (uniquement pour les 7 ans). Les points accordés à chaque cheval sont calculés en fonction du coefficient de chaque épreuve : 1,5 pour vendredi et 2 pour les Grands Prix.  

 

Djin Tonic St Jean prend la tête du classement chez les 6 ans

Monté par le cavalier français Teddy Thellier, Djin Tonic St Jean (Rituel St Jean x Corland) a réalisé de belles performances tout au long de ce week-end : pas une seule barre à terre pour la jeune baie dans les trois CSI Jeunes Chevaux de jeudi, vendredi et samedi. En arrivant à deux reprises à la troisième place du podium vendredi dans le Grand Prix d’hier, Teddy Thellier a cumulé 337,5 points pour le Challenge. Il place ainsi sa jument à la tête du podium à l’issu de GRANDPRIX CLASSIC Spring Break. A la deuxième place de ce classement provisoire, on retrouve Amar des Brimbelles Z. L’alezan monté par Severin Sigaud réalise aussi trois parcours sans pénalités ce week-end, arrivant notamment à la cinquième place du Grand Prix d’hier. 270 points ont donc été cumulés par Severin Sigaud. Enfin à la troisième place du Challenge PremiuMares des 6 ans à l’issu de GRANDPRIX CLASSIC Spring Break, c’est Dirka de Blondel montée par Faustine Laffererie qui s’est illustrée ce week-end. Sa sixième place vendredi et sa cinquième place samedi lui ont permis de cumuler un total de 258,8 points.

 

Du côté des 7 ans, Aristote du Toultia Z réalise les meilleures performances

Richard Breul se place à la tête du classement provisoire du Challenge PremiuMares des 7 ans avec Aristote du Toultia Z (Arko x Eros Platiere). Arrivé à la cinquième place vendredi et avec une belle troisième place sur le podium du Grand Prix de ce dimanche, Richard a ainsi cumulé 322,5 points à l’issu de GRANDPRIX CLASSIC Spring Break. Non loin derrière, Missy Vd Vosberg se place deuxième de ce classement provisoire avec 277,5 points. Monté par Edouard le Boux, le jeune cheval a réalisé de très belles performances ce week-end puisqu’il remporte notamment le Grand Prix CSI YH des 7 ans. Enfin avec 270 points, Confidence d’Ass, fille de Diamant de Semilly, présentée par Teddy Thellier se hisse à la troisième place provisoire de ce Challenge PremiuMares des 7 ans.

Rendez-vous en juillet lors de GRANDPRIX CLASSIC Summer Tour pour connaître la suite de ces Challenges PremiuMares des Jeunes Chevaux! Il restera encore une autre occasion pour les 7 ans de se démarquer avec le LONGINES DEAUVILLE CLASSIC en août.

[RESULTATS – CSI 2*] Olivier Perreau remporte le Grand Prix Egide du CSI 2* pour clôturer GRANDPRIX CLASSIC Spring Break

Décidément, presque rien ne lui échappe ces derniers mois! Olivier Perreau, qui avait tant fait sensation mi-mars au Saut Hermès de Paris, vient de s’adjuger le Grand Prix 2* by Egide, en clôture du GRANDPRIX Classic Spring Break édition 2019. Juché sur sa fidèle Dolce Deceuninck, le Rhônalpin a grillé la priorité au jeune Raphaël Goehrs, en selle sur la bien-nommée Radieuse de Landey, et David Jobertie, associé à Un Diamant d’Azif.

Lancé à 14h30, le Grand Prix 2* de la deuxième et dernière semaine du GRANDPRIX Classic Spring Break de Fontainebleau édition 2019 a livré du beau sport cet après-midi. Sous un soleil heureusement de retour pour cette ultime journée de compétition, Olivier Perreau a à nouveau fait parler de lui en s’emparant avec brio de l’épreuve phare, sponsorisée par Egide. Deux mois après son éclatante victoire dans une épreuve à 1,60m au Saut Hermès de Paris, et son triomphe dans le relevé Grand Prix 4* de Gorla Minore début avril, le Rhônalpin a poursuivi sa moisson de ce début de saison extérieure. Aux rênes de Dolce Deceuninck, sa fidèle fille de Toulon de dix ans, le lauréat a bouclé un barrage parfait en 36″50! Super bilan pour Olivier Perreau, dont la participation à GRANDPRIX Classic servait de préparation pour les CSI 4* de Bourg-en-Bresse, qui se déroulera dans deux semaines, et le CSIO 3* de Lisbonne le mois prochain.

Olivier Perreau a ainsi grillé la priorité à Raphaël Goehrs, bien parti pour l’emporter. Le jeune cavalier des écuries Eurojump, élancé sur son étonnante et excellente Radieuse de Landey, a dépassé la cellule d’arrivée avec trois dixièmes de seconde de retard. Le couple, qui avait signé une impeccable première manche, semble être en pleine progression. David Jobertie s’est lui offert la troisième marche du podium avec Un Diamant d’Azif, un Selle Français fils de l’illustre Diamant de Semilly, qui a tant brillé sur ce stade équestre de Fontainebleau. La paire a signé un joli double sans-faute en 37″69, lui permettant de devancer Alix Ragot et Coco Rico, déjà vainqueurs de l’épreuve majeure de vendredi après-midi.

 

UN SANS-FAUTE POUR CÉDRIC LONGIS, LE CHEF DE PISTE!

S’il est une performance à relever aujourd’hui, c’est aussi celle du chef de piste Cédric Longis, qui a effectué un formidable travail de construction! Pour preuve, sur les soixante-neuf partants, treize sont sortis de piste sans aucune pénalité. Aussi, le chronomètre imparti était formidablement bien ajusté, huit cavaliers en ayant fait les frais, dont Guillaume Batillat avec Classic Addiction, Maelle Martin sur Kosmo van hof Ter Boone, ou le complétiste Stanislas de Zuchowicz Cne et Valco de Riverland.
Certaines têtes d’affiche n’ont d’ailleurs pas trouver les clés du parcours, comme l’Américaine Lauren Hough, qui a concédé une faute sur le vertical en sortie de double de la dernière ligne, en selle sur Paloma. La Française Eugénie Angot a elle écopé de cinq points de pénalité aux commandes de l’attachant Talent des Moitiers, monture de son compagnon Cédric Angot, qui effectue lui une pause sportive après s’être fait opérer des adducteurs.

Yeelen Ravier

[CSIYH by PremiuMares] Les futures élites en forme ce week-end à GRANDPRIX CLASSIC Spring Break

Pour cette deuxième semaine à GRANDPRIX CLASSIC Spring Break, de nombreuses épreuves internationales ont pris place au Grand Parquet de Fontainebleau avec un CSI 2*, un CSI 1* et notamment les épreuves Jeunes Chevaux. La finale du CSIYH 6 y.o. s’est déroulée hier sur la Carrière du Puits Cormier et aujourd’hui, c’est la Carrière des Princes qui a reçu le CSIYH 7 y.o. Les futures élites du sport équestre se sont donc exprimées dans des Grands Prix techniques, offrant un beau spectacle.

Faustine Laferrerie s’offre la victoire dans les 6 ans

Présentant Daisy d’Authuit (Cardero*Champs Elysees Boismar x l’Arc de Triomphe*Bois Margot), Faustine Laferrie s’est emparée de la victoire dans la finale des 6 ans à GRANDPRIX CLASSIC Spring Break sur la Carrière du Puits Cormier. Avec un chronomètre rapide, elle réalise un joli parcours sans faute dans le barrage la hissant à la première place. Elle devance ainsi Alexis Deroubaix avec Delice du Plessis qui se contente d’une belle deuxième place. Teddy Thellier réalise lui aussi de belles performances ce week-end puisqu’il se classe troisième de ce Grand Prix mais aussi de l’épreuve des 6 ans vendredi avec Djin Tonic St Jean.

Edouard Le Boux remporte le CSIYH des 7 ans

Du côté des 7 ans, la finale s’est jouée aujourd’hui sur la Carrière des Princes. Sur les 21 couples à s’affronter sur le barrage, c’est Edouard Le Boux qui fut le plus rapide avec Missy Vd Vosberg. La combinaison de la rapidité et du parcours sans-fautes lui permet de monter sur la première marche du podium. Stéphane Dufour se classe juste derrière à la deuxième place avec Carlotta de Champloue. La troisième place revient à Richard Breul qui signe aussi de belles performances avec Aristote du Toultia Z dans le CSIYH 7 y.o.

 

Les performances de ces couples leur permettent de remporter des points pour les Challenges PremiuMares des Jeunes Chevaux et peut-être espérer remporter le magnifique voyage en Grèce !

[RESULTATS – CSI 2*] Victoire pluvieuse mais heureuse pour Alix Ragot dans le Prix Cheval Liberté CSI 2* 1,40m

Après les épreuves des Jeunes Chevaux, le Terrain d’Honneur de Fontainebleau accueillait aussi le CSI 2* qualificatif du Grand Prix côté à 1,45m cette après-midi. Seulement neuf cavaliers sur les soixante-dix-neuf au départ se sont octroyé une place dans le barrage.

La victoire revient donc à la France! Sous des conditions climatiques peu clémentes, Alix Ragot s’est adjugé la victoire dans l’épreuve accompagné de son fidèle Coco Rico, en signant un nouveau sans-faute avec un chronomètre très rapide. Il est suivi de près par l’Adjudant Donatien Shauly qui réalise une magnifique performance avec Srinter du Dorset ‘Mili’, prouvant ainsi ses excellentes aptitudes autant en complet qu’en CSI. Ivan Dalton porte haut les couleurs de l’Irlande en se hissant à la troisième place avec Lord Bi après un barrage sans pénalité et clôture ainsi le podium de ce CSI 2* présenté par Cheval Liberté.

Pour retrouver l’ensemble du programme, rendez-vous par ici.
Retrouvez toutes les épreuves en direct sur GRANDPRIX.TV et toutes les vidéos de parcours sur la plateforme ou directement au stand GRANDPRIX.TV près de la Carrière des Princes.

[CSIYH by PremiuMares] Premiers points attribués pour les Challenges PremiuMares des Jeunes Chevaux

Ce matin lors de GRANDPRIX CLASSIC Spring Break, le Terrain d’Honneur a accueilli les CSIYH 6 y.o. et CSIYH 7 y.o. présentés par PremiuMares. Ces épreuves ont donc permis de cumuler les tout premiers points pour les Challenges PremiuMares. Récompensant le meilleur Jeune Cheval de 6 ans et 7 ans à l’issu de GRANDPRIX CLASSIC Spring Break, Summer Tour et LONGINES DEAUVILLE CLASSIC (uniquement pour les 7 ans), PremiuMares remettra aux cavaliers vainqueurs un voyage dans une splendide villa en Grèce.

 

Du côté des 6 ans, Drievandekamp D Pages prend la tête du classement
Le CSIOYH 6 y.o. inaugurait ce matin le Challenge PremiuMares, les chevaux classés dans cette épreuve ont donc reçu les premiers points. C’est donc Drievandekamp D Pages monté par Thibault Lacrevaz qui remporte l’épreuve. Il prend ainsi la tête du classement avec 150 points. Nine One One d’Hulsterlo monté par Raphael Goehrs fini deuxième du CSIYH et occupe donc la deuxième place du Challenge avec 142,5 points. Enfin Djinn Tonic St Jean monté par Teddy Thellier collecte 135 points en arrivant à la troisième place du CSIYH.

Camille d’Ange à la première place du classement des 7 ans
Du côté des 7 ans dans le CSIYH, Camille d’Ange (Helios de La Cour II x Qredo de Paulstra) montée par Nicolas Deseuzes a pris la main sur le classement du Challenge PremiuMares, se voyant attribuer 150 points à la suite de sa victoire dans l’épreuve. Come Back d’Authuit présenté par Axel van Colen prend la deuxième place de l’épreuve, récoltant ainsi 142,5 points. Enfin c’est Cyrius de Caudard monté par Edouard Mathe qui se hisse à la troisième place et remporte donc 135 points.

Rendez-vous demain pour connaître la suite des Challenges PremiuMares. Chaque jour, le total des points de chaque Jeune Cheval sera cumulé à ses précédents scores.

[RESULTATS – CSI 1*] Vanessa Martinez s’impose dans le Prix CWD du CSI 1*

Aujourd’hui sur la Carrière des Princes, GRANDPRIX CLASSIC Spring Break accueillait le CSI 1* côté à 1,35m et présenté par CWD. Vanessa Martinez s’est emparée de la victoire accompagnée de sa fidèle Ria Brulaire. Avec quasiment 3 secondes d’avance, elle devance Marc Dilasser qui hérite tout de même d’une belle deuxième place avec Belle du Tyl. Olivier Guillon montant Bleue Deloin se classe quant à lui à la troisième place et clôture ce podium du CSI 1* qualificatif Grand Prix.

Pour retrouver l’ensemble du programme, rendez-vous par ici.
Retrouvez toutes les épreuves en direct sur GRANDPRIX.TV et toutes les vidéos de parcours sur la plateforme ou directement au stand GRANDPRIX.TV près de la Carrière des Princes.

[OFFICIALPARTNER] Le Haras de Fuyssieux, partenaire officiel de GRANDPRIX CLASSIC Spring Break

Le Haras de Fuyssieux : terre d’élevage et de cheval

Le Haras de Fuyssieux est situé à Montcarra au Sud-Est de Lyon dans l’Isère. Spécialisé dans l’élevage et la formation de Jeunes Chevaux, Le Haras accueille ses pensionnaires depuis les années 1950. Jadis les pur-sangs du Comte Du Parc Locmaria vendus aux prestigieuses ventes aux enchères de Deauville firent la renommée de cet élevage qui s’est recentré depuis les années 90 autour du cheval de CSO. Aujourd’hui le Haras propose des Jeunes Chevaux à la vente et un étalon de renom à la reproduction.

Récemment, d’importants travaux de rénovation ont été entrepris pour redonner au Haras ses lettres de noblesse. Tout est mis en place pour accueillir les chevaux dans les meilleures conditions avec des équipements modernes et prestigieux.

Remportez un lot d’exception dans le CSI* : des paillettes d’Enarc des Ixes

C’est un honneur pour GRANDPRIX CLASSIC de compter le Haras de Fuyssieux à ses côtés. En tant que partenaire officiel de GRANDPRIX CLASSIC Spring Break, le Haras sera présent pour récompenser le cavalier vainqueur du Grand Prix CSI* (1,40m) dimanche 12 mai sur le Petit Parquet. L’heureux gagnant aura l’opportunité de remporter des paillettes d’Enarc des Ixes. Produit du Haras de Fuyssieux, l’étalon est issu d’un riche croisement entre Arc de Triomphe et For Pleasure.

Retrouvez les chevaux du Haras de Fuyssieux sur leur site et suivez également toutes leurs actualité sur leur page Facebook.

 

[CHALLENGEPREMIUMARES] Frédéric Lagrange revient sur sa victoire lors du Challenge PremiuMares des 7 ans en 2018

La deuxième édition des Challenges PremiuMares Jeunes Chevaux débute dès demain à GRANDPRIX CLASSIC Spring Break ! Pour rappel, les challenges PremiuMares sont de retour cette année à GRANDPRIX CLASSIC Spring Break, GRANDPRIX CLASSIC Summer Tour et LONGINES DEAUVILLE CLASSIC. Toutes les épreuves Jeunes Chevaux permettent aux cavaliers de collecter de précieux points : à la clé, un voyage de 4 à 5 jours pour le vainqueur des six ans et pour le vainqueur des sept ans dans une splendide villa en Grèce. L’an dernier, Bergame de l’Yserand, fille de Diamant de Semilly, s’était illustrée tout au long du Challenge des 7 ans, permettant ainsi à son cavalier Frédéric Lagrange de prendre la tête du classement, et remporter le voyage en Grèce offert par PremiuMares.

 

GRANDPRIX : Que pensez-vous du Challenge PremiuMares ?

Frédéric Lagrange : « Je tiens à remercier énormément PremiuMares pour ce challenge. C’est un beau moyen de récompenser la régularité du cheval durant toute sa saison. Ma jument a toujours réalisé de belles performances sur chaque concours et cette victoire fut une vraie récompense. »

GP. : Comment s’est déroulée la dernière étape du Challenge au LONGINES DEAUVILLE CLASSIC ?

F.L. : « La dernière étape au LONGINES DEAUVILLE CLASSIC s’est jouée au coude à coude avec Alexis Deroubaix. Durant toutes les étapes du Challenge, je ne pensais vraiment pas que j’allais gagner et ce jusqu’à la dernière minute ! Il y avait vraiment beaucoup de suspens. Alexis Deroubaix est sorti avec 4 points du Grand Prix et c’est ce qui m’a permis de prendre la tête du classement. C’était une véritable surprise lorsqu’on m’a annoncé la victoire de ma jument, je ne m’y attendais pas. »

GP. : Avez-vous eu le temps de partir pour ce magnifique voyage ?

F.L. : « Je n’ai pas eu encore l’occasion de partir, néanmoins j’ai rencontré Milena Pappas [fondatrice de PremiuMares] à plusieurs reprises lors de compétitions et elle m’a donné un avant-goût de cette belle surprise qui m’attend ! J’ai très hâte de pouvoir en profiter. »

GP. : Aurons-nous l’occasion de vous retrouver pour la deuxième édition du Challenge PremiuMares cette année ?

F.L. : « N’ayant pas de jeunes chevaux à former cette année, je ne ferais malheureusement pas parti du Challenge pour cette édition. Je serais tout de même présent à GRANDPRIX CLASSIS Spring Break et au LONGINES DEAUVILLE CLASSIC avec une vingtaine de chevaux. J’espère revenir prochainement avec de nouveaux jeunes et pourquoi pas remporter une nouvelle fois ce très beau cadeau ! »

[DIRECT] GRANDPRIX CLASSIC Spring Break en direct sur GRANDPRIX.TV !

GRANDPRIX CLASSIC Spring Break continue pour un deuxième week-end de concours au mythique Grand Parquet de Fontainebleau. Pour ceux qui n’ont pas encore pris connaissance du programme, un CSI 2*, un CSI 1*, un CSI Jeunes Chevaux et un CSI Amateurs se tiendront du 9 au 12 mai. Pour ne rien manquer, rendez-vous sur GRANDPRIX.TV !

GRANDPRIX CLASSIC Spring Break commence dès demain avec les épreuves Jeunes Chevaux présentées par PremiuMares sur la Carrière des Princes. Elle se dérouleront ensuite sur le Terrain d’Honneur vendredi 10 mai et samedi 11 mai. Le Terrain d’Honneur et le Petit Parquet accueilleront ce week-end le CSI 2*. Parmi les temps forts de ce week-end à ne pas manquer : les épreuves qualificatives du CSI 2* sur le Terrain d’Honneur vendredi et samedi en fin d’après-midi et rendez-vous dimanche pour suivre les Grands Prix du CSI 2* et du CSI 1* sur le Terrain d’Honneur et la Carrière des Princes.

Retrouvez toutes les épreuves en direct à partir de demain sur GRANDPRIX.TV.

[OFFICIALPARTNER] « Les trois principales qualités d’un futur gagnant ? La santé, le courage et l’intelligence », Milena Pappas

Après le succès de l’année dernière, les challenges PremiuMares sont de retour pour une seconde édition à GRANDPRIX CLASSIC Spring Break, GRANDPRIX CLASSIC Summer Tour et au LONGINES DEAUVILLE CLASSIC. Comment ça marche ? Toutes les épreuves Jeunes Chevaux offrent l’opportunité de cumuler des points afin de permettre aux deux cavaliers gagnants de remporter un voyage de 4 à 5 jours en Grèce offert par PremiuMares ! Milena Pappas, fondatrice de PremiuMares a accepté de répondre à quelques questions à propos de l’élevage.

 

GRANDPRIX : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l’histoire de PremiuMares ? Comment avez-vous démarrer cette entreprise et pourquoi ?

Milena Pappas : « Fondé il y a environ 4 ans, PremiuMares, comme son nom l’indique, est dédié à l’élevage de chevaux d’excellence. Nous cherchons des juments avec d’excellentes origines et ayant eu du succès au plus haut niveau. Aujourd’hui, le saut d’obstacles est devenu très exigeant, surtout au plus haut niveau. PremiuMares cherche à élever des chevaux capables de faire face avec succès à ces exigences. Ce n’est pas une tâche facile. Nous apportons le plus grand soin et la plus grande attention à l’élevage de nos poulains. Mais le jeu en vaut la chandelle : voir un cheval réussir et faire plaisir à son cavalier est la plus grande récompense. Nous sommes aussi très vigilants concernant la santé de nos chevaux : nous faisons passer des radios à toutes les poulinières afin d’éviter toute prédisposition génétique.

L’équitation est plus qu’une passion, c’est un mode de vie. Pour bien en comprendre l’essence, il faut en voir toutes ses facettes. Et ça commence avec l’élevage ! PremiuMares est né de la passion pour la qualité et c’est ce que nous nous efforçons de réaliser et de donner à nos clients. Nous suivons le sport de près et nous nous demandons chaque jour : « Que demanderions-nous au meilleur cheval de compétition ? ». Et c’est précisément ce que nous cherchons à atteindre.

 

 GP : Quelle est la recette magique pour créer un bon jeune cheval ? Quelles sont les qualités recherchées ?

M.P. : « Chez PremiuMares, nous croyons que tout commence avec le bon choix de jument ! La mère et la lignée maternelle sont reconnues comme étant responsables jusqu’à 70% de l’ensemble génétique du poulain. A partir de là, il faut trouver le bon étalon. Un physique fort et sain, bien proportionné, avec un caractère courageux et un esprit intelligent, sont essentiels.Une jument de plus petite taille par exemple, sera mieux assortie à un étalon de plus grande taille. Mais il faut toujours tout regarder, de la taille d’un cheval à la forme des sabots ! La deuxième chose, c’est le caractère. Une jument très sensible sera mieux assortie à un étalon qui a plus de sang-froid.

Ensuite, garder les poulains et les jeunes en groupe aide à leur bon développement. Les poulains apprennent à construire leur caractère en interagissant les uns avec les autres, en s’affirmant, en apprenant à être indépendant et à « se battre » pour ce qu’ils veulent. De plus, ces interactions sont essentielles pour le développement des os, des tendons et la croissance physique en général.

La plupart des juments sont inséminées à 3 ans, à moins qu’elles ne soient pas prêtes. Il est d’ailleurs avéré qu’avoir un poulain est bénéfique pour la construction d’une jument. Après avoir eu un poulain, les juments commencent tranquillement leur carrière sportive. Il est important de ne pas commencer à entraîner et à monter un jeune cheval trop tôt dans son développement. Nous optons pour une longue et saine carrière pour nos chevaux, et nous préférons donc prendre notre temps et répondre aux besoins précis de chaque cheval ! Si je devais nommer les trois principales qualités d’un futur gagnant, ce serait : la santé, le courage et l’intelligence. La santé vous donnera une longue carrière ainsi qu’une grande endurance. La bravoure permettra au cheval d’atteindre son plein potentiel. Et l’intelligence est ce qui fait un gagnant ! »

 

GP : Où grandissent vos jeunes chevaux ? Comment fonctionne votre élevage, et pouvez-vous nous en dire plus sur votre équipe ?

M.P. : « Nos juments reproductrices sont principalement basées en Hollande. Nous produisons en moyenne 5 à 10 poulains par an. Nous gardons les pouliches, et les poulains sont vendus aux enchères ou par des ventes privées. Nous faisons faire en général aux pouliches un poulain avant de les envoyer principalement en Italie, où nous disposons d’une équipe de professionnels dévoués qui éduquent nos jeunes chevaux. Nos jeunes les plus expérimentés sont également envoyés en Suisse chez le cavalier Pius Schwizer et plus récemment en Allemagne aussi. Un bon élevage ne peut à lui seul garantir le succès d’un bon cheval. Cela dépend de plein d’autres personnes qui les entourent : les grooms, les vétérinaires, les maréchaux-ferrants et bien sûr le cavalier. Notre équipe d’experts est composée de professionnels ayant la même passion et les mêmes valeurs, ce qui fait la qualité de PremiuMares. »

 

GP : Comment faites-vous pour travailler, monter et gérer votre entreprise en même temps ?

M.P. : « La vie est une question d’équilibre. Mais c’est aussi suivre ses passions ! J’ai la chance d’avoir un travail que je considère comme un mode de vie. Tout comme les chevaux ! Donc, en soi, quand on aime ce qu’on fait, on trouve le chemin ! Je voyage beaucoup pour les deux, alors j’essaie de combiner (si possible) les deux. Il n’est pas rare que j’ai un vol pour la Chine ou le Japon, et sur le chemin du retour je m’arrête en Italie, en Belgique ou en France pour une compétition ! J’essaie aussi de combiner les deux en participant à des concours dans les villes où je peux aussi organiser des réunions de travail, comme à Anvers ou au LGCT de Monaco. Sinon, entre les concours, je travaille sur mon IPad et pendant les vols, je rattrape mon retard, que ce soit sur mon boulot ou sur ce qui se passe dans monde de l’équitation ! Quand on veut on peut comme on dit ! Ce n’est pas facile, mais ça vaut le coup ! »

 

GP : Quel est le meilleur événement auquel vous êtes allée ?

M.P. « Aujourd’hui, les événements sont de plus en plus impressionant, à tous les points de vue ! Les compétitions sont devenues bien plus qu’une compétition. Je ne suis pas sûre de pouvoir en choisir un seul. Au contraire, il y en a beaucoup, avec chacun ses singularités ! Le LGCT Saint-Tropez, ex Athina Onassis Horse Show, a une localisation unique. Avec son VIP incroyable, c’est bien plus qu’un concours, c’est une expérience ! Le LGCT de Rome en est un autre exemple. Certains des meilleurs chevaux et cavaliers du monde, dans l’ancienne ville de Rome… Avec PremiuMares, nous sommes très fiers d’être sponsors de ces deux événements.

 

GP : Pouvez-vous nous en dire plus sur le Challenge PremiuMares ? C’est la deuxième fois, vous étiez donc satisfait de la première édition et pourquoi ?

M.P. : « Nous sommes fiers avec PremiuMares de sponsoriser pour la deuxième année consécutive des concours jeunes chevaux. Il n’y a pas beaucoup de challenges pour les jeunes chevaux, et cette idée que nous avons développée avec GRANDPRIX est très séduisante pour nous ! Le Challenge PremiuMares aide les jeunes chevaux à acquérir de l’expérience dans différents lieux, dans deux endroits incroyables que sont Fontainebleau et Deauville, tout en faisant la promotion des futures stars de notre sport. Les jeunes chevaux sont l’avenir du sport. Ils représentent et reflètent la direction que prend le saut d’obstacles moderne et ce à quoi il ressemblera dans un futur proche.  »

 

GP : Pouvez-vous nous parler des meilleurs chevaux que vous avez en ce moment ?

M.P. « Nous sommes très fiers de tous nos chevaux, mais si nous devions en nommer quelques-uns, nous sommes certainement très heureux de posséder la jument superstar About a Dream. C’es une KWPN, née en 2009 de Clinton. Elle participe actuellement à des CSI5* avec beaucoup de succès, sous la selle du suisse Pius Schwizer. Pius, monte aussi notre talentueuse jument Cima di Castella B Z (par Come d’Api).

Nous possédons toujours Constance (KWPN de 2007 par Indoctro x Animo) qui a eu beaucoup de succès avec Jessica Mendoza, classée jusqu’en Grand Prix 1,60m. Malheureusement, la jument a souffert d’une blessure et se consacre maintenant à l’élevage. En ce qui concerne les plus jeunes, nous possédons, la jeune jument super talentueuse Toulanda degli Assi (2014 Toulon x Nababab de Reve) ainsi que Nuit de Reves PM (2018 Tangelo vd Zuuthoeve x Lancelot). Enfin, l’une de nos meilleures poulinières est Itousche vd Vosberg (2008 Kashmir van Schutterschoff x Clinton) qui est la petite-fille de Cylana, la partenaire olympique de Reed Kessler en 2012.

 

GP : Comment voyez-vous l’entreprise aller de l’avant ?

M.P. : « PremiuMares est basée sur deux vocations : tout d’abord, il s’agit d’un programme très sélectif de juments qui sont uniques, tant grâce à leur carrière sportive qu’à leurs qualités de reproductrice. Et notre objectif est de les faire reproduire et de les amener ensuite dans le sport, avec le plus grand soin. Ceci nous amène à notre deuxième vocation : nous nous efforçons de produire des chevaux d’obstacle modernes qui auront à la fois les capacités requises pour ce sport de plus en plus exigeant, mais qui auront aussi une carrière sur le long terme. Pour y parvenir, vous avez besoin d’une bonne santé et que toute l’équipe prenne son temps et « écoute » les besoins individuels de chaque cheval. Les chevaux sont des athlètes, et nous devons se souvenir de ça ! »

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de PremiuMares.
Suivez également PremiuMares sur leur page Facebook & Instagram.